La distance entre le Soudan et Braine le Comte n’est pas aussi grande qu’on peut le croire…

Comme l’écrivait très justement Fabrice Grosfilley, journaliste à la RTBF :

« La nuit prochaine ou la nuit suivante si un homme ou une femme venait à mourir de froid parce qu’il doit dormir dehors à Bruxelles après avoir fui un pays en guerre, il y a des citoyens qui ne se le pardonneraient pas. L’Etat, lui, n’a pas assez d’humanité pour tenir le même raisonnement. »

Ces citoyens ont constitué une plateforme d’hébergement des migrants qui se regroupe le soir au parc Maximilien à Bruxelles. Chaque jour, des centaines de familles accueillent pour la nuit ou une plus longue durée ces personnes. D’autres qui n’ont pas de place pour les héberger servent de chauffeur pour les conduire à leur refuge.

Ce que peu de brainois savent c’est qu’un groupe d’hébergement c’est aussi constitué dans notre ville et les communes qui l’entourent. A l’heure où le gouvernement belge cautionne la politique de renvoyer des soudanais dans un pays au régime dictatorial, cette action militante et citoyenne de brainois méritait d’être soulignée.

Groupe local ECOLO Braine-le-Comte

Vous voulez en savoir plus sur nos activités ? Abonnez-vous à notre page Facebook : « Ecolo Braine le Comte »

 

Share This