N’échappant pas à la règle, notre ville étouffe sous la pression automobile. Stationnement malaisé, vitesse excessive, trafic dense, peu d’espace laissé aux autres modes de transport… il serait facile de baisser les bras.

En Wallonie, 84 % des déplacements de moins de 5 km sont parcourus en voiture. Voilà pourquoi il est urgent de favoriser les solutions douces. De partager la route.

Chez ecolo, nous aspirons donc à un territoire maillé de telle sorte qu’il serait possible de relier le centre-ville et les villages au moyen d’itinéraires verts. Cela passe entre autres par l’extension du réseau (pré-)Ravel ou la généralisation de pistes cyclables praticables.

Nos ambitions pour Braine-le-Comte et ses villages sont simples. Nous n’inventons rien, nous ne révolutionnons rien : nous observons. Notamment ces citoyens qui refusent la fatalité et tentent d’inverser la tendance. Ces forces, nous entendons les promouvoir, les fédérer, les généraliser.

Organisation de navettes, centrales de covoiturage, pédibus, zones piétonnes, « ville 30 »… Autant de solutions, au bénéfice de tous les citoyens, qui ne mettront pas en péril les fragiles finances de la ville. Un peu d’imagination et de volonté suffisent. Nous nous devons de réagir. Maintenant. Ensemble, #CRÉONSDEMAIN.

Pour le groupe ECOLO, Didier Laquaye

Vous voulez en savoir plus sur nos activités ? Abonnez-vous à notre page Facebook : « Ecolo Braine le Comte »

 

Share This