Nos priorités pour Braine-le-Comte

Vous trouverez ci-dessous les priorités que la locale ECOLO de Braine-le-Comte désire mettre en avant dans le cadre de la campagne pour les élections communales du 14 octobre prochain :

 

1. Revoir le plan communal de mobilité en intégrant les dispositions pour la pratique du vélo, en veillant aux problèmes rencontrés par les usagers faibles (piétons et PMR) et en améliorant la liaison entre les villages et le centre-ville.

2. Arrêter tout nouveau lotissement tant que ceux déjà construits ne sont pas entièrement occupés et tant que l’impact en termes de mobilité, environnement et services collectifs n’a pas été pris en compte. Restaurer en priorité les immeubles abandonnés.

3. Créer un parc sécurisé au centre-ville (par exemple sur le site Catala) contenant un espace convivial avec bancs publics et jeux pour enfants.

4. Revoir le système de taxation en tenant compte des revenus des habitants et de l’impact environnemental.

5. Adapter le budget du CPAS en fonction des besoins de la population et étoffer les différents services sociaux.

6. Instaurer une antenne sociale gérée par des fonctionnaires communaux dans chacun des villages.

7. Inscrire dans la déclaration de politique communale, en début de mandature, Braine-le-Comte comme ville refusant tout élevage industriel non respectueux de la condition animale.

8. Mettre en place une vraie politique d’éducateurs de rue, aux horaires adaptés aux périodes plus tendues dans la ville pour désamorcer les activités générant un sentiment d’insécurité en donnant priorité aux quartiers stratégiques comme la gare, la crèche, les abords des écoles, etc.

9. Informer et sensibiliser les citoyens aux circuits courts ; ainsi que favoriser l’utilisation des produits locaux dans les collectivités locales : crèches, écoles, CPAS.

10. Encourager les initiatives qui favorisent la citoyenneté, l’intergénérationnel, l’interculturel, la démocratie participative, la cohésion sociale.

11. Continuer à assurer un enseignement de qualité quel que soit le réseau et ce malgré l’augmentation de la population.

12.  Assurer le suivi de la motion « commune hospitalière ».

13.  Faire respecter les législations en matière d’environnement ; entre autres l’usage de pesticides par les services communaux, le respect des zones tampon par les agriculteurs.

Share This